L’Observatoire des religions

Les papes l’Eglise et l’argent

dimanche 3 juin 2007

Les papes, l’Eglise et l’argent est un travail magistral, une enquête exceptionnelle sur vingt siècles, une étude économique inédite de la papauté et de l’Eglise.
JPG - 9.6 ko

Loin de tout préjugé religieux ou idéologique, Philippe Simonnot dresse l’histoire de l’économie multiséculaire de la papauté pour mieux en comprendre les ressorts au seuil du troisième millénaire. Il ne s’agit pas de dire si les papes furent trop riches ou pas assez, encore moins de s’en scandaliser. Il s’agit, siècle par siècle, de connaître la nature et les causes de la richesse de la papauté.

Au départ de cette étude, un paradoxe vieux de deux mille ans : la religion qui voue l’argent aux gémonies, glorifie la pauvreté, interdit aux prêtres de monnayer leurs services, aboutit à une accumulation de richesses colossales à certaines époques. Comment comprendre que l’histoire de l’Eglise semble suivre la devise « Qui cherche à perdre son argent, le gagnera » ? Comment expliquer cette sorte d’effet contraire aux intentions initiales ?

Voici donc la première histoire économique de l’Eglise, qui n’a jamais été traitée que de manière éparse. L’économiste avance avec ses outils et son vocabulaire parfois un peu choquant mais essentiel à sa démarche (offre, demande, marché, prix…), dans le souci d’être lu par des non-économistes.

Docteur ès sciences économiques et chroniqueur au Figaro, Philippe Simonnot enseigne aux universités de Paris X et de Versailles.

Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages, notamment L’erreur économique (Denoël), 39 leçons d’économie politique contemporaine (Gallimard), 21 siècles d’économie (Les Belles Lettres).

Parution : 29 septembre 2005

Format : 16 x 24 – environ 800 pages

Prix de vente public : environ 49 €


Accueil du site | Contact | Plan du site | En résumé | Espace privé | Statistiques | visites : 274675