L’Observatoire des religions

Prosélytisme juif

samedi 26 avril 2008 par Paul Sebag, Marcel Simon

Rien ne paraît plus étranger au judaïsme contemporain que le prosélytisme. Mais il n’en a pas toujours été ainsi. Au début de notre ère, il y avait bien un prosélytisme juif comme le montrent deux historiens Paul Sebag et Marcel Simon de manière convaincante. Et même ce prosélytisme a joué un rôle majeur dans l’histoire des premiers pas de l’Eglise et dans l’émergence de l’islam.

Voici d’abord Paul Sebag. Les extraits que l’on va lire son tirés de son Histoire des juifs de Tunisie, Des origines à nos jours, L’Harmattan, 1991.

Il est bien établi aujourd’hui que la diffusion du christianisme s’est faite à partir des communautés juives dispersées à travers tous les pays situés sur les rives de la Méditerranée 22

Quelle qu’ait été son importance, ce fonds primitif de popularité juive n’a pas tardé à être grossi par des apports extérieurs.

a) Des Juifs purent venir de Rome où leur présence très ancienne est attestée. Nous savons en effet qu’à la fin du 2e s av. J. -C., ils y étaient déjà assez nombreux pour faire du prosélytisme et un préteur punit leur zèle en les expulsant de la ville pour un temps.

b) Les communautés juives d’Afrique furent à coup sûr grossies au lendemain de la guerre de Judée.

c) La prise de Jérusalem et la destruction du 2e Temple ne mit pas fin à la résistance du peuple juif.

d) Sous le règne de Trajan, les juiveries d’Egypte et de Cyrénaïque se soulevèrent contre la puissance romaine.

e) Cependant en Judée, le peuple juif subissait la domination romaine avec une évidente impatience.

Dans l’Afrique romaine, comme dans les autres provinces de l’Empire romain, il y eût très tôt d’autres Juifs que les Juifs de souche, dont les ancêtres étaient venus de Judée à des dates diverses. Des hommes et des femmes de toute race et de toute condition se sont convertis au judaïsme, qui fit preuve aux premiers siècles de l’ère chrétienne d’une grande force de pénétration (cf. Bardy, La conversion au christianisme durant les premiers siècles, Paris, 1949).

Les chiffres renvoient aux paginations des deux ouvrages dont sont tirées ces notes de lecture.

Forum

Accueil du site | Contact | Plan du site | En résumé | Espace privé | Statistiques | visites : 274675