L’Observatoire des religions

Jean Le Morthomme

jeudi 7 juin 2007

informaticien

Trouvez-vous que les questions religieuses occupent une place suffisante dans la campagne présidentielle française ? Elles sont singulièrement absentes comme si chaque candidat hésitait à s’aventurer sur ce terrain parce qu’il serait trop glissant. Il est du reste curieux que les journalistes eux-mêmes posent si peu de questions à ce sujet.

Qu’attendez-vous du prochain Président de la République française en matière religieuse (budget des cultes, enseignement, presse, législation en matière notamment de mariage, d’avortement, d’euthanasie, de procréation ? Et en matière de sectes ? J’attends qu’il respecte avant tout la liberté individuelle.

Trouvez-vous que le traitement des religions en France a été équitable au cours du dernier quinquennat ? Non ! Il y a eu discrimination positive en faveur de l’islam et négative à l’encontre de ce qu’il est convenu d’appeler des sectes. Ce paternalisme d’Etat est insupportable.

Que pensez-vous de la notion « Islam de France » mise en circulation par le Ministre français de l’Intérieur ? Voudriez-vous d’un christianisme de France, d’un judaïsme de France, etc… ? C’est du gallicanisme, tout autant dépourvu de sens pour l’islam que pour le christianisme. Il ne peut mener qu’à une impasse car il dénie la véritable nature de ces religions. Il est dangereux dans la mesure où il donne l’illusion de contrôler les « extrêmistes ».

Comment situez-vous la France par rapport à ses voisins européens sur ces questions ? Toujours aussi concordataire et napoléonienne, c’est-à-dire en retard de deux siècles au moins.

Autres remarques ? Il faudrait mettre au clair la question financière. Trop souvent, certains lobbies religieux s’appuient sur leur aspect culturel pour soutirer de l’argent à l’Etat et surtout aux collectivités locales. Et d’ailleurs, pourquoi empêcher ou gêner des sources financières extérieures ? C’est une entrave au libre mouvement des capitaux !
D’une manière il faut voir l’Etat comme un concurrent des « églises » diverses et variées, et non pas comme une instance qui leur serait supérieur


Accueil du site | Contact | Plan du site | En résumé | Espace privé | Statistiques | visites : 274675