L’Observatoire des religions

Vincent Vigneau

jeudi 7 juin 2007

Conseiller référendaire à la Cour de cassation
Professeur associé à l’université de Versailles Saint Quentin en Yvelines

Trouvez-vous que les questions religieuses occupent une place suffisante dans la campagne présidentielle française ? Oui.

Qu’attendez-vous du prochain Président de la République française en matière religieuse (budget des cultes, enseignement, presse, législation en matière notamment de mariage, d’avortement, d’euthanasie, de procréation ? Et en matière de sectes ? Rien, ce n’est pas aux pouvoirs publics de s’occuper de religion. S’agissant des sectes, il ne s’agit pas d’un problème de religion mais, le cas échéant, d’un problème pénal.

Trouvez-vous que le traitement des religions en France a été équitable au cours du dernier quinquennat ? Oui.

Que pensez-vous de la notion « Islam de France » mise en circulation par le Ministre français de l’Intérieur ? Voudriez-vous d’un christianisme de France, d’un judaïsme de France, etc… ? S’il s’agit de caractériser une façon de pratiquer la religion islamique en France, elle n’a pas de sens. S’il s’agit, au contraire, de dénommer l’organisation du culte islamique en France, elle manque encore de contenu en raison de l’absence de véritable clergé.

Comment situez-vous la France par rapport à ses voisins européens sur ces questions ? En retrait, en raison de sa tradition laïque

Autres remarques ? Non


Accueil du site | Contact | Plan du site | En résumé | Espace privé | Statistiques | visites : 274675