L’Observatoire des religions

Le dictionnaire de l’islam, de Malek Chebel

lundi 23 juillet 2007

On ne saurait décider si Allah est dans les détails, ou Iblis¸ le diable, mais à une époque où la phobie panique de l’islam est portée en sautoir par des « intellectuels » de renom, rien n’est plus salutaire que de faire répondre aux mots d’autres mots. . C’est pourquoi il faut saluer ce « Dictionnaire amoureux de l’islam » où Malek Chebel poursuit son travail inlassable d’explication de la religion musulmane [1] .

Tout un article est consacré aux mignons et autres hermaphrodites. Leur statut est inférieur à celui de la femme, lequel est inférieur à celui de l’enfant, qui est inférieur à celui de l’homme. Les mignons se distinguent par le duvet qui couvre leur visage, un duvet soyeux « qui n’a pas encore viré au bleu », comme le chante Abu Nuwas, le grand poète libertin du VIIIe siècle, auprès duquel notre Casanova fait pâle figure. Paradoxe : l’homosexualité est condamnée par les textes sacrés, et l’interdit touche aussi bien le consentement mutuel entre adultes que la pédophilie. Comme quoi les interdits sont faits pour être transgressés.
L’excision qui n’est pas une pratique islamique, se perpétue pourtant dans nombre de pays musulmans, malgré les consignes donnés par les textes officiels.
Les eunuques étaient encore très convoités dans tout le monde musulman « il n’y a pas si longtemps », assure M. Chebel. Ils étaient « le fléau du vice et la colonne de la fidélité »( Montesquieu). « Jamais, insiste l’auteur, le caractère scandaleux, ni même l’idée que cela le fût, n’effleura l’esprit de ces hommes-là condamnés à châtrer leurs frères de plus simple condition pour réaliser leur rêve de puissance. Jamais ». M. Chebel a la bonté de ne pas nous rappeler ce qu’il en était dans le monde chrétien.
Bien sûr, l’article consacré au voile sera lu avec attention. Le hidjeb, indique l’auteur, est recommandé par le Coran dans deux verset coraniques XXIV, 31 ; XXXIII, 59) qui instituent l’usage du voile chez la femme. « En réalité, ajoute-t-il aussitôt, le texte laisse libre le fidèle de faire son interprétation [...] La recommandation est donc laissée à l’appréciation soit de l’imam , soit du père et parfois même du groupe ». La casuistique des jésuites au temps de Pascal n’était pas moins subtile....
Quand on vous adresse un Salam Alaïkum, la Paix soit sur vous, sachez que le « vous » s’adresse autant au fidèle musulman qu’à ses anges gardiens - qui accompagnent tout un chacun en islam..

Malek Chebel, Dictionnaire amoureux de l’Islam, Plon, 710 p.

[1] On lui doit déjà Encyclopédie de l’Islam (Payot,, 1995, 2003), Dictionnaire des Symboles musumans , Albin Michel, 1995, 2002), Le Sujet en Islam , Seuil, 2002)


Accueil du site | Contact | Plan du site | En résumé | Espace privé | Statistiques | visites : 274675