L’Observatoire des religions

Comment le christianisme a cru venir à bout de l’interdit judéo-musulman sur les images. Du « divin artiste » à sa neutralisation par le musée. (3)

mardi 10 juillet 2007 par Joseph Babled

Cette religion de l’art sera d’abord un art de la religion. Et il n’est guère étonnant dans cette perspective que les artistes de la Renaissance, en dépit de leur admiration pour l’Antiquité gréco-romaine, aient consacré l’essentiel de leurs œuvres à des sujets chrétiens – avec une prédilection notable pour l’Annonciation, c’est-à-dire pour l’annonce proprement dite du mystère de l’Incarnation, et aussi pour la représentation très précise, qui paraît encore aujourd’hui audacieuse, des genitalia du Christ, preuves visuelles par excellence que le Fils de Dieu est bien un homme.

Accueil du site | Contact | Plan du site | En résumé | Espace privé | Statistiques | visites : 274675