L’Observatoire des religions
Née de la réforme grégorienne

LA TRADITION JURIDIQUE OCCIDENTALE EST EN CRISE

jeudi 12 juillet 2007 par Harold Berman

L’humiliation de l’empereur devant le pape à Canossa en janvier 1077 est bien connue mais ce que l’on ignore, le plus souvent, c’est qu’il en est sorti l’idée typiquement occidentale d’un système juridique intégré, développé consciencieusement sur plusieurs générations, voire tout au long des siècles (voir par ailleurs)
Ce système est aujourd’hui en crise. Tel est le sujet de cet extrait de Droit et Révolution, l’ouvrage magistral de Harold Berman.
La Librairie de l’Université en a publié une traduction de Raoul Audouin (http://www.aixprovence.com/f/index.php ?sp=liv&livre_id=1495) et nous nous faisons un plaisir de présenter cet extrait.

La crise actuelle n’est pas seulement celle d’une philosophie juridique, elle est au cœur même du Droit. Les philosophes ont toujours débattu et vraisemblablement débattront toujours du point de savoir si la loi est fondée sur la raison et la morale ou si elle n’est que la volonté du potentat. Il n’est pas nécessaire de résoudre cette question pour conclure des faits historiques que les systèmes de lois des pays héritiers de la tradition occidentale ont été fondés sur certains postulats ou croyances, donc que les systèmes mêmes ont tenu pour certaine la validité de ces croyances.
Aujourd’hui, ces croyances ou postulats, tels que la structure intégrée du Droit, sa permanence évolutive, ses racines religieuses, sa transcendance, sont en voie de disparition rapide non seulement de l’esprit des philosophes, non seulement de celui des législateurs, des magistrats, des légistes, des enseignants et des autres membres des professions juridiques, mais aussi de la mentalité de la grande majorité des citoyens, du peuple dans son ensemble et, de façon encore plus caractéristique, de la lettre même de la loi.
La loi est de plus en plus fragmentaire, plus subjective, embrayée davantage sur l’opportunité et moins sur la moralité, soucieuse davantage des conséquences immédiates et moins de la cohérence et de la continuité. Cela veut dire que le sol historique de la tradition juridique occidentale est, en ce vingtième siècle, érodé et balayé comme par un torrent, ce qui menace d’écroulement l’édifice de la tradition même.

Cet effritement est imputable seulement en partie aux révolutions socialistes inaugurées en 1917 par la Russie et qui se sont propagées à travers l’Occident (et d’autres régions du monde), souvent sous des formes atténuées, il est imputable partiellement à plusieurs autres tendances : l’intervention massive de l’Etat dans la vie économique (Welfare State), la bureaucratisation de la vie sociale et économique par de gigantesques organismes centralisés (Corporate State). Il provient surtout de la crise de la civilisation occidentale elle-même, ouverte en 1914 par la première guerre mondiale. Cela fut davantage qu’une révolution économique et technologique, davantage aussi qu’une révolution politique. Si ce ne l’avait pas été, la société occidentale serait capable d’adapter ses institutions légales pour répondre aux exigences nouvelles de l’époque comme elle avait su le faire par le passé, et elle pourrait accommoder sa tradition juridique au socialisme de n’importe quelle variété. Mais la désintégration des assises mêmes de cette tradition ne le permet pas et l’atteinte majeure à ces assises est la perte massive de confiance de l’Occident en lui-même, comme civilisation, comme communauté, et en la tradition juridique qui pendant neuf siècles avait contribué à sa solidité.

Extrait de Harold Berman, Droit et Révolution, La formation de la tradition juridique occidentale, Aix en Provence : Librairie de l’université, mars 2002, préfaces de Christian Atias et de Leonard Liggio, 684 pages, 39 euros, traduction française par Raoul Audouin de Law and Revolution, The Formation of the Western Legal Tradition, Cambridge, Massachussetts and London, England, Harvard University Press, 1983. Avec l’aimable autorisation de l’éditeur. Le site de l’éditeur : http://www.aix-provence.com/f/index.php ?sp=liv&livre_id=1495

Forum

Accueil du site | Contact | Plan du site | En résumé | Espace privé | Statistiques | visites : 274675