L’Observatoire des religions

Poster un message

En réponse à :

Un livre de Olivier Cullin

Laborintus, Essais sur la musique au Moyen-Age

Fayard, 192 p, 18 euro.
vendredi 29 juin 2007
Pourquoi a-t-on commencé à noter les mélodies grégoriennes à partir du IX° siècle ? S’agissait-il de fournir un aide-mémoire aux chantres ? Dans Laborintus, Olivier Cullin remet en cause l’explication traditionnelle de ce phénomène.
Pour O. Cullin, les notes sont comme des images. Il en veut pour preuve que les graphies qui sont inscrites sur les manuscrits sont postérieures au répertoire qu’elles contiennent. Il ne s’agirait donc pas d’une partition musicale au sens où nous l’entendons, mais du (...)

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Accueil du site | Contact | Plan du site | En résumé | Espace privé | Statistiques | visites : 274675